C'est les SOLDES !  Remises jusqu'à  -60%  - Livraison Gratuite sur tout le site !

Quel oreiller choisir ?

Choisir son oreiller n’est pas simple ! Il est compliqué de savoir quel oreiller choisir en fonction de ses besoins et préférences. Pour trouver toutes les réponses à vos questions, suivez nos conseils…

L’oreiller a pour fonction principale de maintenir la colonne vertébrale et plus précisément les cervicales. La forme de l’oreiller va varier en fonction du dormeur. Pour choisir son oreiller, il faut prendre en compte plusieurs critères qui vous sont détaillés ci-dessous. Pour un gage de qualité, vous pouvez aussi vous fier aux labels décernés par certains organismes comme le label Oeko-tex.

1. Le type d'oreiller

Type d'oreiller

Oreiller ergonomique ou oreiller cervical : Il est généralement en forme de vague pour épouser la forme de la tête et de la nuque pour que la colonne vertébrale, la tête et le cou soient bien alignés. Cet oreiller est souvent garni de latex ou de mousse mémoire de forme, et est idéal pour les personnes souffrant de tensions musculaires, cervicales ou maux de dos.

Oreiller mémoire de forme à base de mousse viscoélastique : Il réagit à la chaleur et se moule à la forme de la tête et de la nuque. L’oreiller reprend sa forme initiale à chaque mouvement afin de s’adapter à la morphologie et répartit les points de pressions. Il est déconseillé pour les personnes transpirant beaucoup.

Oreiller naturel : Composé de matière naturelle comme le duvet, les plumes, la laine ou le latex, l’oreiller naturel est confortable, moelleux et enveloppant. La matière naturelle de l’oreiller permet une excellente aération supprimant la sensation de chaleur, tout en conservant un excellent confort thermique et une meilleure hygiène.

Oreiller classique : Souvent fabriqué à partir de fibres polyester ou de microfibres, cet oreiller est très facile d’entretien et est anallergique. Il convient parfaitement aux personnes souffrant d’allergies.

Oreillers spécifiques : Certains oreillers ont des caractéristiques spécifiques comme la diminution des ronflements, ressorts ensachés, fermeté modulable, microgel, gel fraîcheur… Par exemple, l’oreiller à ressorts ensachés apporte un soutien maximal des cervicales et de la tête. Il est indéformable et souvent accompagné d’un garnissage en fibres polyester creuses siliconées. L’oreiller à fermeté modulable permet d’ajouter ou d’enlever à votre guise la matière de garnissage afin de le rendre plus moelleux. Les oreillers en gel fraîcheur permettent d’apporter une sensation de froid tout au long de la nuit, ce qui peut être agréable pendant les nuits d’été.

Traversin : Il permet d’avoir une position surélevée en le plaçant derrière les oreillers. Très utilisé dans le temps, le traversin revient à la mode aujourd’hui. Il peut être naturel ou synthétique.

2. La fermeté de l'oreiller

fermeté oreiller

Le choix de la fermeté d’un oreiller varie d’un dormeur à l’autre, en fonction de ses habitudes de sommeil et de ses préférences. Quelques conseils proposés pour choisir la fermeté de votre oreiller en fonction de votre position de sommeil :

  • Sur le ventre : ne pas utiliser d’oreiller sinon prendre un oreiller moelleux très plat (5cm d’épaisseur).
  • Sur le dos : utiliser un oreiller mi-ferme pour garantir le maintien de la tête et de la nuque.
  • Sur le côté : utiliser un oreiller ferme et épais afin de respecter l’alignement de la tête, du cou et de la colonne vertébrale.
  • Sans position fixe toute la nuit : utiliser un oreiller mousse à mémoire de forme qui permettra d’amortir tous les mouvements et offrira un soutien optimal.

Pour les plus corpulents, un oreiller ferme sera plus approprié, cependant, pour les petits gabarits, un oreiller moelleux sera plus adapté.


3. Le garnissage de l'oreiller

garnissage oreiller

Comme pour les couettes il y a plusieurs garnissages : naturels et synthétiques :

Garnissage naturel :

Le garnissage naturel est souvent en duvet ou plumes. Il permet confort et bien-être grâce à une sensation de moelleux. Plus le pourcentage de duvet est élevé, plus l’oreiller est gonflant et moelleux :

  • % de duvet < 50% l’oreiller est ferme
  • % de duvet <70% oreiller souple mais gonflant
  • % de duvet >70% oreiller moelleux et très gonflant

Un garnissage naturel permet de s’adapter aux mouvements de la tête pendant le sommeil. Il offre des propriétés thermorégulatrices naturelles et cela permet d’évacuer facilement l’humidité, et favorise une hygiène irréprochable. La mention "duvet neuf" indique que la matière provient directement des fermes et que ses propriétés sont intactes, c’est une garantie de qualité supérieure.

Garnissage synthétique : 

Il existe différents types de garnissage synthétique :

Le garnissage synthétique est choisi pour son côté hypoallergénique, idéal pour les personnes allergiques mais aussi pour son petit prix comparé à des oreillers naturels. En fibres creuses siliconées, les fibres glissent les unes contre les autres afin de ne pas créer d’amas dans l’oreiller. Les garnissages en microfibre ont une sensation proche du duvet. À noter que le latex ou la mousse viscoélastique peuvent également être naturels et pas forcément synthétiques.

 

4. La forme de l'oreiller

forme oreiller

Il y a 2 formes principales : carrée et rectangulaire.

La forme idéale est le format rectangulaire utilisé majoritairement dans l’hôtellerie. Cette forme d’oreiller permet de soutenir davantage la tête et l’alignement avec la colonne vertébrale. Ce format est également conseillé pour les personnes de grandes tailles. C'est aussi la forme à privilégier si vous dormez sur le ventre.

Le format carré est plutôt à utiliser en position assise dans le lit. En revanche, ce format n’est pas optimal pour dormir car il prend beaucoup de place sur la longueur et peut entraîner le dépassement des pieds du lit. De ce fait, étant trop grand, il est souvent plié en deux et fait que la tête du dormeur est trop haute.


5. L'enveloppe de l'oreiller

Enveloppe oreiller

L'enveloppe d'un oreiller a tendance à être négligée mais est pourtant importante même avec une taie d’oreiller par-dessus. La fonction première de l’enveloppe est d’empêcher le garnissage de sortir de l’oreiller, ce qui permet de créer un rempart contre les acariens. Les enveloppes naturelles en coton sont à favoriser, elles permettent une meilleure circulation de l’air et s’entretiennent facilement. L’oreiller respirera mieux et cela lui permettra de se gonfler plus rapidement et de mieux s’aérer.

Aussi, il faut faire attention à la densité du tissu : plus le nombre de fils/cm² est important, moins il y a de risque que le garnissage sorte de l’enveloppe. Il faut privilégier les enveloppes en percale de coton autour de 80 fils/cm² afin de bien maintenir le garnissage en place. Dans les oreillers on entend souvent parler de tissu sergé, ce tissu est résistant et empêche les fibres de sortir ou les acariens de rentrer.

Les finitions passepoilées autour de l’oreiller permettent à l’enveloppe d’être plus résistante face aux mouvements du dormeur par rapport à un point de bourdon.


6. La taille de l'oreiller

taille oreiller

Il existe différentes tailles d’oreillers en fonction de la forme choisie :

  • 60x60 – 65x65 cm pour les oreillers carrés
  • 40x60 et 50x70 cm pour les oreillers rectangulaires

Le choix dépend surtout de la taille de vos draps et parures afin d’avoir des oreillers adaptés à vos taies.

La taille des oreillers pour bébés est de 40x60 cm. Cette taille est spécialement étudiée pour soutenir la tête fragile des bébés avec peu de garnissage. Pour leur sécurité, n'utilisez pas d’oreiller pour les bébés de moins de 9 mois.

Maintenant que vous savez tout sur les oreillers, il ne vous reste plus qu’à choisir celui qui correspond à vos attentes pour passer des nuits tranquilles avec lematelas.fr

TROUVEZ LE MATELAS QUI VOUS CORRESPOND EN 2MIN

Je fais le test pour trouver mon matelas>

Retour au sommaire

Remonter